top of page
  • Photo du rédacteurAude

Passeurs d'Âmes - De la Vie à la Mort

Dernière mise à jour : 30 nov. 2023

Article du 5 Octobre 2023



Parce que la mort est tout aussi importante que la Vie !




La Vie.

Cet étrange phénomène de matérialisation de la Conscience, au travers d'un corps humain.


La Mort.

Cet étrange phénomène où...

Où quoi, d'ailleurs ?


Comme tu l'as lu plus haut, "La Mort, aussi importante que la Vie", c'est l'angle que je vous propose d'aborder dans cet article.

Vivre, c'est bien là ce que nous avons choisis de faire en décidant de venir nous incarner.

Et notre âme commence ce processus bien avant la création du corps physique.


Avant l'incarnation, l'âme se prépare à venir sur Terre. Elle décide d'un tas de paramètres comme la lignée dans laquelle elle va vivre son expérience, et donc, tous ses héritages (mémoires cellulaires, karma, etc).

Elle décide aussi de la raison de son incarnation et en conséquence, elle signe des "contrats d'âmes". C'est-à-dire, des programmations énergétiques qui vont s'activer à chaque pallier vibratoire, te permettant de générer les "rencontres" avec tes âmes alliées et qui vont se dissoudre dès lors que tu auras atteint la fréquence adaptée.


Et enfin, elle décide du moment de son retour à la maison...

Enfin, pour certaines seulement puisque beaucoup sont coincé dans le Samadhi, c'est-à-dire, le cycle des réincarnations.

C'est comme une boucle temporelle matricielle où l'on est "coincé" et qui nous permet de nous réincarner jusqu'à temps que le "travail de conscience" soit fait. Suffisamment en tous cas, pour qu'au moment du passage de la mort, tu ais l'impulsion énergétique nécessaire ainsi que les accompagnants adaptés pour qu'ensemble, vous puissiez retrouver le chemin et ouvrir les portes pour le Grand Retour.


Et entre temps, il y a la Vie...

Mourir, ça pourrait être le nom du chemin de la vie, puisque c'est celui que nous empruntons dès notre naissance. Quelque soit la vie que tu vis, les expériences que tu as choisis de vivre ou pas, la vie te conduit tout droit vers les portes de la Mort.

Et oui, il ne s'agit que de 'portes'. Et selon celles que tu ouvres (selon ton niveau de conscience), soit tu repars dans le cycle des réincarnation soit, tu en es libéré !


Donc, il est nécessaire de "détaboutiser" la mort et rien de tel que l'humour et l'invention de nouveaux mots pour se faire, par exemple ^^


Comme pour la naissance, la mort est un processus.

Bien entendu, nous en vivons plusieurs au cours de notre vie... Chaque étape que nous traversons, chaque passage peut-être considéré comme tel, devrait être considéré ainsi.



Dans nombres de civilisations, il existe des traditions et autres rituels pour symboliser ces différents passages. Non pas parce que c'est cool... Mais parce que c'est Nécessaire pour les différentes sphères de l'être humain (comme le corps mental, le corps émotionnel, etc). Malheureusement, bon nombre de ces rituels se sont perdus et nous en subissons les conséquences aujourd'hui.


Oui, oui, j'ai bien dis "devrait être considéré comme une mort".

Lorsqu'une personne meurt, quelque soit la tradition, il y a tout un rituel qui est entreprit de la part des vivants.

Que ce soit un enterrement, une crémation ou des festivités, il s'agit de ce qu'on appel un rituel et l'objectif premier de ces cérémonies est que les vivants puissent faire leur deuil.


Toutefois, il ne s'agit là que de ce qui se passe pour "ceux qui restent" puisque peu s'occupent de "ceux qui sont partis". A moins de consulter un ou une médium, mais là encore, que ce soit du coté des vivants ou derrière le voile, les gens ne peuvent te guider que selon leurs propres niveaux de conscience.


Donc, tant que le praticien n'a pas trouvé les portes qui permettent de sortir de la matrice et du cycle des réincarnations, les passeurs d'âmes ne peuvent qu'ouvrir les portes des dimensions auxquelles ils ont accès. Et le fait est qu'aujourd'hui, les personnes ayant vécu le switch de conscience qui permets d'accéder à la vie spirituelle (donc, en dehors de toutes matrices) sont assez peu nombreuses. D'autant qu'il ne suffit pas d'ouvrir les portes...

Il est primordial de savoir accompagner les âmes jusqu'au bout, en ayant quelques réflexes comme les aider à se réaligner avec leurs axes spirituels originels ou savoir faire appel aux alliés, non matière, qui savent et qui ont accès, comme Isis (sans pour autant qu'il y ait de connotation avec l'Egypte ! ). Et cela, en respectant le processus de l'âme dans le cadre de son travail personnel de conscience, c'est-à-dire que même si le praticien peut ouvrir certaines portes, tant que le travail de conscience qui est à faire n'est pas fait, alors, bien sur qu'il faut que l'âme se réincarne.


- Mais quand personne ne fait appel à un médium, que se passe t-il pour les morts d'une famille dont personnes ne s'est jamais "occupés" ?

- Est-ce bien cela que nous appelons "fantômes" ?

- Et dans quelle mesure cela impacte les vivants ?

- Et que deviennent ses âmes, coincés dans ces dimensions ?

- Arrivent-elles quand même à se réincarner et à évoluer ?

Et puis un jour arrive l'heure où le corps s'arrête de fonctionner.

Mais est-ce pour autant cela, la mort ?

Il serait intéressant de définir ce qu'est "la mort", pour toi, pour commencer. Parce que c'est à partir de là où tu es que tu peux développer ta conscience et ouvrir les portes.


La mort... Est-ce le moment où le corps s'arrête de fonctionner ? Quand l'âme quitte le corps ? Ou simplement lors d'un 'grand' changement de vie (auquel cas, ça rejoint ce qui est dit plus haut, concernant les rituels).


Combien d'entre nous ont eu des proches qui sont partis bien avant l'arrêt du corps physique ?

Combien de maladie génère ça ?


Pour ma part, j'ai vécu ça avec ma grand-mère. La dernière fois que je l'ai vu, c'était courant de l'année 2014 mais son corps n'a lâché qu'en 2022. Pendant toutes ces années, tout ce temps, les fois où j'allais la voir, je ne voyais qu'un corps physique. Et le peu de fois où elle paraissait consciente, en tous cas suffisamment pour parler un peu, ce n'était pas elle. Ce n'était plus elle. Sauf en de rares occasions et notamment, la dernière fois où j'ai pu discuté avec elle, comme un au revoir.


Dans ces cas-là, le processus qui se met en place lors de la naissance est sensiblement le même que pour le retour à la maison. Le canal se réouvre et l'âme de la personne peut faire des allers-retours.

Et bien sur qu'alors, se révèlent beaucoup d'autres questions :

- Quel canal ?

- Et... Il s'ouvre ou ? Jusqu'à quelle dimension ? Quelle fréquence ?

- L'âme retrouve t-elle la maison ? Ou, est-elle encore bloqué dans ce que les hindoues appellent le Samadhi ? Et donc, est-ce cela, la matrice ? Ou juste une partie ?

- Et lors de ce process, qu'est-ce qui maintient le corps en vie ?

- Le corps peut-il fonctionner sans conscience ?

- Et lorsque la conscience n'est pas / plus dans le corps... Avec 'qui' communiques-tu ?

- Quel est le déclencheur qui génère la fin du corps physique ?

Et puis, il y a les autres types de morts.


- Les morts considérées comme "violentes", et alors, il est intéressant d'ouvrir à "violente pour qui ?" Celui qui est parti ? Ou pour ceux qui restent ?

- La mort qui arrive pendant que la personne dort.

- Les suicides.

- Les accidents.

- Etc...


Et tu vois, ce que je capte en écrivant ces mots, c'est la lourdeur émotionnelle qui sous-tend toutes ces notions et qui, finalement, nous attaches les uns aux autres tout en nous ancrant dans de très basses fréquences.

Ce qui implique ce qu'on appel "douleurs émotionnelles" qui, en fait, ne sont que les douleurs mentales liées aux croyances et aux informations qui attachent et emprisonnent générant ce qu'on appelle "deuil". Et là aussi, lorsqu'on ouvre pour visiter ce processus, il peut être intéressant de comprendre ce qui génère cette étape :

- Pourquoi pour certaines personnes, c'est plus difficile que pour d'autres ? Plus long ?

- Et donc, qu'est-ce qui fait qu'on arrive à revenir dans le cours de la vie ?

- Et lorsque tu as fais ce travail de conscience, le deuil existe t-il toujours ?


En ouvrant sa conscience à ce qui est, on s'autorise à dépasser nos illusions et fausses croyances. Et la connaissance est la plus grande clef pour ancrer et diffuser la Force Créatrice nommée Amour et ainsi, retrouver le Grand Tout. Le Un, unifié. La Source dont on provient, tous.

Toutefois, il est important de savoir que lorsque tu va "visiter" une fréquence, une dimension, il est important de savoir la traverser pour ne pas y rester bloqué !


En écrivant ces mots, je me rends compte qu'il y a beaucoup de sujets à ouvrir et tous peuvent être abordés sous plusieurs angles différents. Je me suis donc fait une liste et je vous proposerais d'autres articles dans les temps à venir.


J'ai commencé à écrire cet article le 5 octobre, par inspiration. Et le 9 octobre, mon père nous a quitté d'une crise cardiaque foudroyante. Je suis donc en train de traverser différentes zones de conscience et il sera intéressant de mettre cette expérience à profit pour découvrir ce que nous ignorons encore.



"La Mort" c'est "l'Âme Hors".

C'est changer d'état, de densité et l'objectif de toutes âmes c'est de rentrer à la Maison.

Par Amour & Pour l'Amour,

- Aude -




En droit européen, toute œuvre créée et publiée sur internet est automatiquement couverte par le droit d’auteur, avec ou sans mention de copyright ou indication « tous droits réservés ».


L’ensemble des informations du site internet www.audeenergies.com est protégé.


En conséquence, vous ne pouvez ni utiliser ni copier ni transmettre ni exploiter ces informations sans citer la source complète.


***Sources des images du Site : Création Personnel, "Wix", "Google" et / ou "Pinterest" ***

Σχόλια


  • facebook
bottom of page